Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Programmes de recherche > Programmes transversaux > Microplastiques

Microplastiques : présentation

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Thématique : microplastiques, milieu urbain et milieu récepteur

Contexte de la thématique

La thématique des débris plastiques a été initiée au LEESU en 2011 par Johnny Gasperi et Bruno Tassin. Cette thématique se focalise à la fois sur les microplastiques (taille < 5 mm) et sur les maroplastiques (> 5 mm). Elle est transverse aux axes 2 « Sources et flux de contaminants sur les bassins versants urbains » et 3 « Fonctionnement des milieux récepteurs anthropisés » du LEESU. Elle vise à étudier les sources, flux et devenir des microplastiques en milieu urbain et dans les milieux récepteurs anthropisés.

Principaux objectifs

1. Mise en place d’une méthodologie adaptée aux différentes matrices urbaines (eaux usées, rejets de station d’épuration, rejets urbains de temps de pluie) de caractérisation des microplastiques (prélèvement, traitement des échantillons, caractérisation chimique). L’objectif est de mettre en place une procédure fiable et reproductible.

JPEG - 7.4 Mo
Microplastiques observés à la loupe binoculaire à coté d’un insecte (cadre rouge) @LEESU

2. Estimer les flux de débris plastiques (micro et macroplastiques) à l’échelle de la région Île-de-France : flux urbains, flux exportés et analyse de la dynamique des microplastiques entre le système urbain et les milieux récepteurs.

JPEG - 3.5 Mo
Barrage flottant du SIAAP : collecte des microplastiques en Seine @LEESU

3. Estimer les flux de débris plastiques (micro et macroplastiques) dans les milieux récepteurs. Des questions méthodologiques liées à l’échantillonnage des microplastiques sont traitées (variabilités temporelle, latérale et verticale, etc.).

4. Étudier les interactions entre microplastiques et micropolluants.

Projets de recherche et collaborations

Cette action regroupe plusieurs projets de recherche, intégrés aux programmes de recherche OPUR et PIREN-Seine.

PNG - 693.8 ko
Structuration des projets de recherches sur les débris plastiques portés par le LEESU
  • 2017-2019 PLASTIC-Seine – Flux et impacts des microplastiques dans l’estuaire de la Seine. Projet dans le cadre du GIP Seine Aval / CPIER Val-de-Seine. Projet co-porté avec Jérôme Cachot (EPOC).
    Collaboration : Ifremer Brest, La Rochelle et Port-en-Bessin, EPOC, UCO, Université de Lille.
  • 2017-2019 MACRO-PLAST – Evaluation des flux de débris plastiques en Seine et déversés en mer. Projet avec le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Projet co-porté avec Bruno Tassin (LEESU).
    Collaboration  : Ifremer, association Mal de Seine, Surfrider.
  • 2016/17 MICRO-Impact écotoxicologique des microplastiques dans les eaux de surface : Etude de leur ingestion par le chevesne en Seine. Projet financé par l’Université Paris Est et le programme européen PRESTIGE. Projet co-porté avec Bruno Tassin (LEESU).
    Collaboration  : SIAAP, Université de Liège.
  • 2015-2019 MICROPLAST – Microplastiques sur le bassin versant de la Seine. Projet co-porté avec Bruno Tassin dans le cadre de la phase 7 du programme PIREN-Seine.
    Collaboration  : Unité Physicochimie et Ecotoxicologie des SolS d’Agrosystèmes Contaminés (INRA), UMR Environnement et Grandes Cultures (INRA-AgroParisTech), UMR géographie-cités de l’Université (Paris 1 Panthéon Sorbonne), équipe Systèmes Polymères Complexes (institut de chimie et des matériaux de Paris-Est).
  • 2014-2016 PLASTIC-AIR – Contamination de l’environnement intérieur et de l’air extérieur par les microplastiques. Projet interdisciplinaire pôle Santé et Société de l’Université Paris Est.
    Collaboration  : Direction Santé – confort du centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), équipe Systèmes Polymères Complexes (institut de chimie et des matériaux de Paris-Est).
  • 2012-2015 Microplastiques dans les bassins versants anthropisés : focus sur les zones urbaines et cas de l’Ile-de-France. Projet co-porté avec Bruno Tassin dans le cadre de la phase 4 du programme OPUR.
    Collaboration  : SIAAP, équipe Systèmes Polymères Complexes (Institut de chimie et des matériaux de Paris-Est).