Nos tutelles

Nos partenaires

Accueil > Actualités > Séminaires et conférences > Séminaires LEESU

Séminaire de Pietro Bernardara et Talita Silva le 13 novembre 2012

publié le , mis à jour le

Le prochain séminaire du LEESU aura lieu le 13 novembre 2012 à 14h à la faculté des Sciences et Technologie de l’UPE-Créteil (plan d’accès), dans la salle P2-132. Le séminaire sera constitué de deux interventions :
- Pietro Bernardara (EDF R&D) : "Tempêtes, surcotes et niveaux extrêmes de la mer. Application de l’analyse régionale pour l’estimation d’occurrence des événement rares"
- Talita Silva (doctorante en cotutelle LEESU / Universidade Federal de Minas Gerais) : "Suivi et modélisation du lac Pampulha (Brésil) et de son bassin versant : étude de l’influence du bassin versant sur la dynamique cyanobactérienne dans un lac urbain"

Le résumé de la présentation de Talita Silva est :
"Le lac Pampulha est un lac urbain artificiel situé à la périphérie de la ville de Belo Horizonte (Brésil). Il s’agit d’un réservoir hypereutrophe de taille moyenne (197 ha, profondeur moyenne de 5 m) fréquemment touché par des proliférations cyanobactériennes. Le bassin versant du lac s’étend sur une surface de 98 km2 et a connu une forte urbanisation depuis les années 1970. Dans le cadre du projet brésilien MAPLU 2 – gestion des eaux pluviales, un suivi de la qualité de l’eau du lac, principalement axé sur la dynamique phytoplanctonique, est mené depuis septembre 2011. Dans les sous-bassins versants des deux principaux affluents du lac, les rivières Ressaca et Sarandi, des capteurs de niveau d’eau et des pluviomètres ont été mis en place depuis novembre 2011 par la mairie de Belo Horizonte et des capteurs de température de l’eau et de turbidité seront installés à l’entrée du lac à partir de décembre 2012. Des campagnes de terrain ont été réalisées en 2012 pour mesurer les concentrations en nitrates, ammonium, phosphate et phosphore total dans les affluents.

Des modèles numériques ont été mis en œuvre pour simuler l’évolution thermique et biologique du lac (modèle DYRESM-CAEDYM) et la qualité de l’eau du ruissellement produit dans son bassin versant (modèle SWMM). Le calage du modèle du lac a déjà été réalisé pour la température de l’eau et pour la dynamique des cyanobactéries. Le modèle du bassin versant a été calé et validé pour le débit du ruissellement. La simulation de la qualité de l’eau du ruissellement, le couplage entre les deux modèles et la définition des scénarios d’évolution du bassin versant du lac Pampulha sont les prochaines étapes à développer.

Le couplage des deux modèles contribuera à une meilleure compréhension des facteurs impliqués dans la dynamique des cyanobactéries dans ce lac urbain et des liaisons entre cette dernière et les changements dans le bassin versant, tels que les modifications de l’occupation des sols et des améliorations dans l’infrastructure sanitaire."

Les présentations sont disponibles cliquant ici (il faut être connecté à l’intranet pour que le lien fonctionne)