Nos tutelles

Nos partenaires

Accueil > Actualités > Séminaires et conférences > Séminaires LEESU

Séminaire de Flora Branger le 27 mars 2012

publié le , mis à jour le

Le prochain séminaire du LEESU aura lieu le 27 mars 2011 à 14h à la faculté des Sciences et Technologie de l’UPE-Créteil (plan d’accès), dans la salle des thèses du bâtiment P (elle est située juste en face des portes vitrées à l’entrée de la faculté des Sciences). Le séminaire sera constitué d’une intervention de Flora Branger (UR HHLY, Irstea ex-Cémagref, Lyon) intitulée :" Modélisation hydrologique multi-échelles en bassin versant péri-urbain. Quelques résultats issus du projet ANR AVuPUR (Assessing the Vulnerability of Peri-Urban Rivers, 2008-2011)"

Le résumé de la présentation est :
"Les milieux péri-urbains sont des milieux complexes et hétérogènes. Des zones bâties et /ou imperméabilisées, les réseaux routiers, plutôt caractéristiques des occupations du sol urbaines, s’interpénètrent avec le parcellaire agricole, les haies, les fossés… liés au paysage rural. L’urbanisation modifie également profondément le sous-sol par l’implantation notamment de réseaux d’assainissement. La modélisation hydrologique doit pouvoir rendre compte de l’influence de ces hétérogénéités sur le fonctionnement des bassins versants, de manière adaptée aux échelles considérées. Dans le cadre du projet ANR AvuPUR, deux approches de modélisation complémentaires ont été développées et appliquées dans l’UR HHLY sur le bassin versant de l’Yzeron ( 150 km²).
Une approche de modélisation détaillée, développée et mise en oeuvre dans le cadre de la thèse de Sonja Jankowfsky (2008-2011), avait pour objectif la compréhension des processus impliqués dans la réponse hydrologique des bassins versants périurbains et la hiérarchisation de ces processus en fonction des conditions climatiques et hydriques. Cette modélisation s’est appuyée sur une représentation explicite des éléments du paysage et de leur interactions à l’aide de la plate-forme de modélisation LIQUID et a été appliquée sur le sous-bassin de la Chaudanne ( 3 km²). En parallèle, une approche plus simplifiée a été développée, destinée à estimer la réponse hydrologique à l’échelle d’un bassin de plus grande taille ( 150 km²), de façon à proposer des outils et méthodes transposables et pouvant être utiles aux gestionnaires. Elle s’est appuyée sur le modèle distribué J2000, développé dans la plate-forme de modélisation JAMS (Université de Jena, Allemagne), avec une discrétisation de l’espace en sous-bassins.
L’exposé présentera les principes des modélisations développées ainsi que les principaux résultats obtenus"

Cette présentation sera faite à partir des travaux de F. Branger, S. Jankowfsky, I. Braud, M. Labbas, de UR HHLY, Irstea (anciennement Cemagref)

La présentation est disponible en cliquant ici (il faut être connecté à l’intranet pour que cela fonctionne).