Rechercher


Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
713.
titre
Benefits of ozonation before activated carbon adsorption for the removal of organic micropollutants from wastewater effluents
auteur
Ronan Guillossou, Julien Le Roux, Stephan Brosillon, Romain Mailler, Emmanuelle Vulliet, Catherine Morlay, Fabrice Nauleau, Vincent Rocher, Johnny Gasperi
article
, Elsevier, 2020, 245, pp.125530. ⟨10.1016/j.chemosphere.2019.125530⟩
titre
Determination of Source and Control Factors of Trace Metals (Cd, Zn, Cu, Cr, Ni and Pb) Bioaccumulation in Tilapia Fish of the Ebrié Lagoon (Côte d'Ivoire)
auteur
Lou Brou Cécile Kouamé, Natchia Aka, Emile Bolou-Bi, Bi Tié Albert Goula, Alexandre Livet, Clarisse Balland-Bolou-Bi
article
, Alkhaer, UK, 2020, ⟨10.18483/ijSci.2276⟩
titre
Influence of the properties of 7 micro-grain activated carbons on organic micropollutants removal from wastewater effluent
auteur
Ronan Guillossou, Julien Le Roux, Romain Mailler, Catherine Morlay, Emmanuelle Vulliet, Fabrice Nauleau, Vincent Rocher, Johnny Gasperi
article
, Elsevier, 2020, 243, pp.125306. ⟨10.1016/j.chemosphere.2019.125306⟩
titre
A first estimation of uncertainties related to microplastic sampling in rivers
auteur
Antoine Bruge, Marius Dhamelincourt, Laurent Lanceleur, Mathilde Monperrus, Johnny Gasperi, Bruno Tassin
article
, Elsevier, 2020, pp.137319. ⟨10.1016/j.scitotenv.2020.137319⟩
titre
Transfer dynamic of macroplastics in estuaries ? New insights from the Seine estuary: Part 1. Long term dynamic based on date-prints on stranded debris
auteur
Romain Tramoy, Johnny Gasperi, Laurent Colasse, Bruno Tassin
article
, Elsevier, 2020, p. 110894. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.110894⟩

Tutelles

Membre de

Tedoldi Damien

Post-Doctorant au Leesu

Contact : damien.tedoldi(AT)enpc.fr

1. Contact

Leesu, École des Ponts ParisTech

Téléphone professionnel : 01 64 15 37 69

2. Thèmes de recherche

  • Gestion à l’amont des eaux pluviales urbaines
  • Fonctionnement des ouvrages d’infiltration
  • Modélisation des flux d’eau et de polluants dans différents compartiments urbains
  • Le sol comme milieu récepteur de la pollution urbaine

3. Recherches en cours

Vers une conception et une maintenance optimisées des systèmes d’infiltration

Le recours croissant à des « techniques alternatives » de gestion des eaux pluviales, et plus particulièrement à des systèmes favorisant l’infiltration du ruissellement en milieu urbain ou routier, s’accompagne encore d’un certain nombre d’incertitudes relatives au devenir des polluants dans ces infrastructures. Ma thèse visait une meilleure caractérisation de la contamination du sol en métaux et HAP dans de tels dispositifs, avec deux objectifs principaux :

  • D’un point de vue fondamental, mieux identifier les mécanismes qui gouvernent la distribution spatiale des polluants dans le sol et les niveaux de contamination atteints ; le cas échéant, comprendre les causes de leur transfert vers les eaux souterraines.
  • D’un point de vue opérationnel, proposer des recommandations sur la conception et la maintenance de ces installations, en vue d’une maîtrise « à la source » des flux de micropolluants.

Le premier volet de mes travaux actuels s’insère dans une démarche de valorisation de mes résultats de thèse, par la production d’un guide (financé par l’Agence de l’Eau Seine-Normandie) visant à assurer un transfert des connaissances et de leurs implications vers un public opérationnel (bureaux d’étude, entreprises, collectivités).

Modélisation des flux d’eau, d’énergie et de polluants en milieu urbain

L’apparition de nouveaux paradigmes dans la gestion de l’eau en ville est de nature à impacter les flux d’eau, de polluants et d’énergie (diminution des volumes ruisselés, recharge des nappes phréatiques, diminution des flux polluants rejetés sans traitement dans les milieux aquatiques superficiels, augmentation de l’évapotranspiration, diminution de l’effet d’îlot de chaleur urbain…). Ainsi, la gestion à la source des eaux pluviales a toute sa place au sein des réflexions actuelles sur la durabilité et la résilience urbaine face aux changements globaux. Néanmoins, l’évaluation de ces impacts s’est souvent limitée à une petite échelle – c’est-à-dire typiquement celle d’un ouvrage ou d’un quartier – mais les effets d’une généralisation de ces pratiques demeurent assez mal appréhendés.

La modélisation apparaît comme une approche prometteuse pour répondre à un tel objectif via une démarche d’analyse de scénarios. À cet effet, il convient de disposer d’un outil décrivant de manière satisfaisante le système étudié et les processus en jeu. Dans cette partie de mon post-doctorat, réalisée dans le cadre de l’Observatoire des Polluants URbains en Île-de-France (OPUR), je contribue à la mise en place d’une plate-forme de modélisation, en proposant un cahier des charges pour les aspects hydrologiques et la description des transferts de contaminants.

Caractérisation et prédiction de la pollution des sols d’accotements routiers

Les opérations de dérasement des accotement routiers, pratiquées tous les 10 à 15 ans afin d’assurer un drainage convenable de la chaussée, génèrent d’importants volumes de terre dont on ignore les niveaux de contamination et par conséquent les bonnes pratiques de gestion. Je suis impliqué dans un projet qui vise à mieux appréhender la composition de ces terres, à travers une vaste collecte de données à l’échelle du Département de Seine-et-Marne, et la recherche de variables prédictives de la pollution atteinte.

L’étude du sol offre par ailleurs un moyen très efficace de caractériser de manière indirecte les flux de contaminants dans les eaux de ruissellement, en s’affranchissant de la variabilité intra- et inter-événementielle des concentrations.

4. Enseignement actuel

  • École des Ponts ParisTech :
    • Coordinateur du cours Mesures et Environnement (2ème année du cycle ingénieur)
    • Membre de l’équipe pédagogique du cours d’Hydrologie urbaine (3ème année du cycle ingénieur) : cours magistraux et supervision du projet
  • Master 2 SAGE (École des Ponts/Université Paris-Est Créteil) :
    • Responsable du cours Modélisation des systèmes aquatiques continentaux

5. Responsabilités collectives

  • Correspondant auprès de la Direction des Systèmes d’Information de l’École des Ponts ParisTech.
  • Représentant du Leesu au Conseil Informatique Scientifique de l’École des Ponts ParisTech.

6. Parcours professionnel

Période Activité
2017 - Post-doctorat au Leesu, rattaché au programme de recherche OPUR
2014 - 2017 Thèse de doctorat en Sciences, Ingénierie et Environnement au Leesu, en collaboration avec SEPIA Conseils
2012 - 2013 Master 2 recherche en sciences et Génie de l’Environnement (SGE),
option Systèmes Aquatiques et Gestion de l’Eau (SAGE)
2013 Étude des freins et leviers à la mise en place des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales : le cas du bassin versant Loire-Bretagne - Stage au sein du bureau d’études SEPIA (ingénierie et gouvernance de l’eau)
2009 - 2013 Diplôme d’ingénieur des Ponts et Chaussées, département Ville, Environnement, Transport, spécialité Eau-Environnement
2011 - 2012 Étude de la dynamique des eaux de surface en zone soudanienne, et disponibilité des ressources en eau pour les activités d’élevage - Stage de recherche en hydrologie générale au Laboratoire Hydrosciences Montpellier
2010 Étude des propriétés physiques et hydrodynamiques d’un mélange terre-sable - Stage de recherche en mécanique des sols à l’EPFL, Lausanne, Suisse

Production, majoritairement depuis 2008, sur HAL-ENPC, classée par type