OPUR, un observatoire d'hydrologie urbaine en Île-de-France

Action R2.1 : Microplastiques dans les bassins versants anthropisés

par Administrateur site OPUR - publié le , mis à jour le

La présence de déchets plastiques dans les milieux naturels s’est accrue sur l’ensemble de la surface du globe. Cette pollution émergente a été largement médiatisée après la découverte de zones d’accumulations des déchets dans les gyres océaniques. Paradoxalement, alors que des estimations statistiques à l’échelle mondiale évaluent les flux vers les océans entre 1 et 10 millions de tonnes annuellement, les stocks de plastiques à la surface des océans ne sont estimés qu’à quelques centaines de milliers de tonnes.

Plus récemment, une pollution microscopique généralisée a été mise en évidence en milieu marin, et le terme de microplastiques est apparu. Les connaissances sur le milieu continental sont plus lacunaires. La problématique environnementale liée aux microplastiques est de deux ordres :

  • leurs interactions avec les micropolluants organiques
  • leurs impacts écotoxicologiques

Face au manque de données sur les milieux continentaux et sur les bassins versants urbains, le LEESU a initié dès 2014 l’étude des microplastiques à l’échelle du bassin versant de la Seine.

Plusieurs objectifs sont visés dans le cadre de cette action d’OPUR :

  • un objectif d’ordre méthodologique visant à développer de nouveaux protocoles
    pour une meilleure caractérisation des microplastiques, sur des échantillons d’origine diverses (ex. particules de pneus)
  • l’approfondissement des connaissances sur les eaux pluviales et les rejets urbains de temps de pluie
  • l’approfondissement du travail sur les flux de débris plastiques à l’échelle de la région Île-de-France par l’étude des facteurs qui régulent leur circulation (sources, fuites)

Contacts

Bruno Tassin (Leesu) : tassin[at]enpc.fr
Johnny Gasperi (Ifsttar) : johnny.gasperi[at]ifsttar.fr

Fiche détaillée de l’action