OPUR, un observatoire d'hydrologie urbaine en Île-de-France

Action R2.3 : Polluants émergents dans le continuum urbain

par Administrateur site OPUR - publié le , mis à jour le

Pour réduire l’émission de micropolluants, il est demandé aux collectivités de réaliser un diagnostic vers l’amont de la station dès lors que des micropolluants sont identifiés comme significativement présents dans les eaux brutes ou les eaux traitées de la STEU. Les investigations à mener ciblent bien souvent, en priorité, les eaux usées non domestiques et donc l’origine industrielle et artisanale des micropolluants.

L’agglomération parisienne est représentative d’un contexte de densité de population importante et faiblement industrialisé : depuis 2009, dans le cadre des phases précédentes d’OPUR, l’importance des sources domestiques a été démontrée pour les phtalates et les alkylphénols (Bergé, 2012 ; Deshayes, 2015) et pour les parabènes, micropolluants émergents d’intérêt (Geara-Matta, 2012 ; Zedek, 2016)).

Combiner les démarches utilisées pour le suivi des alkylphénols et phtalates dans la phase 4 du programme OPUR, d’une part, et les parabènes dans le projet Cosmet’eau, d’autre part, contribuerait à établir une base de données pour de nouvelles substances d’intérêt. Cependant au regard des moyens lourds qui doivent être mis en œuvre pour une telle approche, il s’avère primordial de développer une stratégie de priorisation des molécules à suivre en amont.

Les objectifs de l’action sont :

  • par démarche concertée avec les partenaires opérationnels d’OPUR, prioriser de nouveaux contaminants pour lesquels des informations sont nécessaires
  • identifier de nouvelles molécules d’intérêt via le screening non ciblé puis établir les niveaux de référence pour ces molécules, en lien avec le thème O2.
  • mieux connaître les sources domestiques de certains polluants (comme les biocides par exemple) pour identifier des leviers de réduction des émissions dans une dynamique de réduction à la source, en s’appuyant sur les démarches développées pour le suivi des alkylphénols et phtalates dans la phase 4 du programme OPUR, et pour les parabènes dans le projet Cosmet’eau
  • avoir une meilleure connaissance des flux de biocides et de nouvelles substances d’intérêt à l’échelle de l’agglomération parisienne par temps de pluie (thèse Claudia Paijens) et temps sec en s’appuyant sur l’étude des eaux grises, des eaux usées domestiques et des STEU.

Contacts

Adèle Bressy : adele.bressy[at]enpc.fr
Régis Moilleron : moilleron[at]u-pec.fr

Présentation détaillée de l’action

Livrables

Publications et communications

  • Bressy A, Paijens C, Tedoldi D, et al. Des sources urbaines à la Seine : étude du transfert des biocides à l’échelle de l’agglomération parisienne. Dans: Paris, France; 2020.

  • Bressy A, Paijens C, Frere B, et al. Surveillance dans les eaux urbaines de l’agglomération parisienne des biocides issus des matériaux de construction. Dans: Lyon, France; 2020. Available at: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03120736. Consulté octobre 10, 2021.
  • Paijens C, Bressy A, Frère B, et al. Transfert des biocides à l’échelle de l’agglomération parisienne. Dans: Lyon, France; 2019.
  • Bressy A, Bergé A, Deshayes S, Rocher V, Eudes V, Moilleron R. Importance of domestic releases in urban sewer networks: case of alkylphenols, phthalates and parabens in the Paris agglomeration. Dans: Thessaloniki, Greece; 2019.
  • Bressy A, Paijens C, Tedoldi D, et al. How to estimate biocide mass loads in urban water discharges and their impact on the river contamination? Dans: Athens, Greece; 2021.

  • Paijens C, Bressy A, Bethouart F, et al. Biocide concentrations in the dissolved and particulate fractions of urban waters in the Paris conurbation (France, 2018-2019). 2020. Available at: https://doi.pangaea.de/10.1594/PANGAEA.910472. Consulté octobre 10, 2021.


  • Paijens C, Bressy A, Frère B, Moilleron R. Priorisation des biocides émis par les matériaux de construction en vue de leur surveillance dans le milieu aquatique. Techniques Sciences Méthodes. 2020;(12):197-219. Available at: https://astee-tsm.fr/numeros/tsm-12-2019/paijens/. Consulté mars 17, 2020.


  • Paijens C, Bressy A, Frère B, Moilleron R. Biocide emissions from building materials during wet weather: identification of substances, mechanism of release and transfer to the aquatic environment. Environmental Science and Pollution Research. 2020;27(4):3768-3791. Available at: https://doi.org/10.1007/s11356-019-06608-7. Consulté février 18, 2020.


  • Bressy A, Paijens C, Tedoldi D, et al. Transfert de biocides de la ville vers le milieu aquatique : exemple de l’agglomération parisienne. Techniques Sciences Méthodes. 2022;(12):47-91. Available at: https://astee-tsm.fr/numeros/tsm-12-2021/bressy/. Consulté janvier 31, 2022.


  • Paijens C, Frère B, Caupos E, Moilleron R, Bressy A. Determination of 18 Biocides in Both the Dissolved and Particulate Fractions of Urban and Surface Waters by HPLC-MS/MS. Water, Air, & Soil Pollution. 2020;231(5):210. Available at: http://link.springer.com/10.1007/s11270-020-04546-6. Consulté mai 3, 2020.


  • Paijens C, Bressy A, Frère B, et al. Urban pathways of biocides towards surface waters during dry and wet weathers: Assessment at the Paris conurbation scale. Journal of Hazardous Materials. 2021;402:123765. Available at: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0304389420317544. Consulté septembre 9, 2020.
  • Bressy A. Biocides émis par les bâtiments dans les rejets urbains de temps de pluie et transfert vers la Seine. 2021.

  • Paijens C. Biocides émis par les bâtiments dans les rejets urbains de temps de pluie et transfert vers la Seine. 2019. Available at: https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-03394385. Consulté janvier 31, 2022.