Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
723.
titre
Urban pathways of biocides towards surface waters during dry and wet weathers: Assessment at the Paris conurbation scale
auteur
Claudia Paijens, Adèle Bressy, Bertrand Frère, Damien Tedoldi, Romain Mailler, Vincent Rocher, Pascale Neveu, Régis Moilleron
article
, Elsevier, 2021, 402, pp.123765. ⟨10.1016/j.jhazmat.2020.123765⟩
titre
The NORMAN Association and the European Partnership for Chemicals Risk Assessment (PARC): let's cooperate!
auteur
Valeria Dulio, Jan Koschorreck, Bert van Bavel, Paul van den Brink, Juliane Hollender, John Munthe, Martin Schlabach, Reza Aalizadeh, Marlene Agerstrand, Lutz Ahrens, Ian Allan, Nikiforos Alygizakis, Damia’ Barcelo’, Pernilla Bohlin-Nizzetto, Susanne Boutroup, Werner Brack, Adèle Bressy, Jan Christensen, Lubos Cirka, Adrian Covaci, Anja Derksen, Genevieve Deviller, Milou Dingemans, Magnus Engwall, Despo Fatta-Kassinos, Pablo Gago-Ferrero, Félix Hernández, Dorte Herzke, Klara Hilscherova, Henner Hollert, Marion Junghans, Barbara Kasprzyk-Hordern, Steffen Keiter, Stefan Kools, Anneli Kruve, Dimitra Lambropoulou, Marja Lamoree, Pim Leonards, Benjamin Lopez, Miren Lopez de Alda, Lian Lundy, Jarmila Makovinská, Ionan Marigómez, Jonathan Martin, Brendan Mchugh, Cécile Miège, Simon O’toole, Noora Perkola, Stefano Polesello, Leo Posthuma, Sara Rodriguez-Mozaz, Ivo Roessink, Pawel Rostkowski, Heinz Ruedel, Saer Samanipour, Tobias Schulze, Emma Schymanski, Manfred Sengl, Peter Tarábek, Dorien ten Hulscher, Nikolaos Thomaidis, Anne Togola, Sara Valsecchi, Stefan van Leeuwen, Peter von der Ohe, Katrin Vorkamp, Branislav Vrana, Jaroslav Slobodnik
article
, 2020, 32 (1), ⟨10.1186/s12302-020-00375-w⟩
titre
Transfer dynamics of macroplastics in estuaries – New insights from the Seine estuary: Part 2. Short-term dynamics based on GPS-trackers
auteur
R. Tramoy, J. Gasperi, L. Colasse, M. Silvestre, P. Dubois, C. Noûs, B. Tassin
article
, Elsevier, 2020, 160, pp.111566. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.111566⟩
titre
Can participatory approaches strengthen the monitoring of cyanobacterial blooms in developing countries? Results from a pilot study conducted in the Lagoon Aghien (Ivory Coast)
auteur
Veronica Mitroi, Kouadio Chrislain Ahi, Pierre-Yves Bulot, Fulbert Tra, José -Frédéric Deroubaix, Mathias Ahoutou, Catherine Quiblier, Mariatou Koné, Julien Kalpy, Jean-François Humbert
article
, Public Library of Science, 2020, 15 (9), pp.e0238832. ⟨10.1371/journal.pone.0238832⟩
titre
Modeling Soil Moisture Redistribution and Infiltration Dynamics in Urban Drainage Systems
auteur
Jérémie Sage, Emmanuel Berthier, Marie-Christine Gromaire
article
, American Society of Civil Engineers, 2020, 25 (9), pp.04020041. ⟨10.1061/(ASCE)HE.1943-5584.0001978⟩

Tutelles

Membre de

Présentation de BRIQUE

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Présentation du programme de recherche Bâti Résidentiel et Influence sur la QUalité de l’Eau (2020 - 2022)

Années : 2020 - 2022

Nom du projet : Bâti Résidentiel et Influence sur la QUalité de l’Eau

Acronyme : BRIQUE

Partenaires  :

Résumé :

Depuis 2010, le SIBA anime un réseau opérationnel de suivi et d’expertise sur les produits phytosanitaires et biocides, au niveau des bassins versants du Bassin d’Arcachon, dans lequel il associe scientifiques, gestionnaires et acteurs locaux autour de la question de l’empreinte des phytosanitaires et biocides sur le territoire. Des enquêtes concernant les pratiques d’utilisation des produits utilisés par les professionnels de la construction et du bâtiment exerçant sur le Bassin d’Arcachon (professionnels du bois, de la lutte anti-termite, de la maçonnerie et de la peinture) soulignent que la plupart des produits contiennent des molécules de type biocides afin de garantir la protection des enduits de façades et des bois extérieurs contre les ravageurs et les moisissures. De plus, des analyses effectuées sur des cours d’eau ont montré un gradient dans les teneurs en certaines substances biocides après la traversée de la zone urbaine par le cours d’eau, en lien avec le ruissellement. Ces analyses ont également montré la présence récurrente de molécules comme le diuron ou la terbutryne, interdites en tant que phytosanitaire mais toujours utilisées en usages biocides. Enfin, la présence d’une nappe d’eau superficielle venant parfois au contact des traitements anti-termites a interrogé le SIBA sur leur innocuité pour l’environnement dans le contexte hydrologique particulier du territoire (nappe afleurante). Ainsi, au vu des résultats de l’enquête de pratiques, des campagnes d’analyse et du peu de données actuellement disponibles dans la littérature scientifique, le SIBA souhaite instrumenter un lotissement pilote afin d’analyser l’impact sur la qualité des eaux naturelles (nappe souterraine et fossés) du lessivage du bâti résidentiel par l’eau de pluie dans le contexte hydrogéologique particulier des Landes de Gascogne.

1. Objectifs :

  • Évaluer le transfert des biocides par ruissellement depuis le revêtement des maisons vers le milieu naturel et notamment la nappe phréatique ;
  • Faire le lien avec la présence, à l’état de traces, de certaines molécules de type biocide (et dont les usages phytosanitaires sont interdits depuis plusieurs années) dans les cours d’eau suivis dans le cadre du réseau depuis 2010 ;
  • Identifier des molécules traceurs de ce ruissellement ;
  • Affiner les préconisations en matière de dispositifs de lutte contre les termites.

2. Méthodologie :

Le lessivage des micropolluants s’effectuant particulièrement les premières années de vie du bâti, le choix d’un site pilote s’oriente sur un lotissement récent comprenant des habitations en construction et situé en amont des zones de forte urbanisation : le « Domaine des Hélianthèmes » situé sur la commune d’Audenge. Sur ce site, les eaux de ruissellement sont infiltrées à la parcelle, posant la question du transfert vers la nappe. La méthodologie du projet vise l’échantillonnage du ruissellement d’un ou plusieurs bâtiments, de l’eau de la nappe en 7 points en amont et en aval du lotissement, de l’eau d’infiltration dans les systèmes d’infiltration et de sols en divers endroit. Ces échantillons seront analysés au Leesu. Le projet vise à comprendre l’émission et le devenir des biocides par des essais de modélisation à l’échelle du bâtiment et à léchelle du quartier. De plus, les pratiques d’utilisation de ces biocides, au moment de la construction et au cours de la vie des bâtiments, seront étudiées via des enquêtes auprès des constructeurs (au moment de la construction) et des habitants. Ce volet permettra de lier usages et émissions, et de proposer des leviers d’action pour une utilisation raisonnée et une réduction de la contamination des eaux.

3. Financement :

SIBA, Agence de l’eau Adour Garonne et Région Nouvelle-Aquitaine [205 k€ TTC]