Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
760.
titre
RARE-EARTH ELEMENTS IN THE MEDITERRANEAN-SEA AND MIXING IN THE MEDITERRANEAN OUTFLOW - COMMENT
auteur
Aj Thomas, C Guieu, Jm Martin
article
, 1994, 121 (3-4), pp.655-662. ⟨10.1016/0012-821X(94)90099-X⟩
titre
Reactivity of unactivated peroxymonosulfate with nitrogenous compounds
auteur
Maolida Nihemaiti, Ratish Ramyad Permala, Jean-Philippe Croué
article
, IWA Publishing, 2020, 169, pp.115221 -. ⟨10.1016/j.watres.2019.115221⟩
titre
Mercury species in the nests and bodies of soil-feeding termites, Silvestritermes spp. (Termitidae, Syntermitinae), in French Guiana
auteur
Michel Diouf, David Sillam-Dussès, Vanessa Alphonse, Sophie Frechault, Edouard Miambi, Philippe Mora
article
, 2019, 254, pp.113064 -. ⟨10.1016/j.envpol.2019.113064⟩
titre
Chitosan based self-assembled nanocapsules as antibacterial agent
auteur
Sabrina Belbekhouche, Noureddine Bousserrhine, Vanessa Alphonse, Fannie Le Floch, Youcef Charif Mechiche, Ilyes Menidjel, Benjamin Carbonnier
article
, Elsevier, 2019, 181, pp.158 - 165. ⟨10.1016/j.colsurfb.2019.05.028⟩
titre
From beta-cyclodextrin polyelectrolyte to layer-by-layer self-assembly microcapsules: From inhibition of bacterial growth to bactericidal effect
auteur
Sabrina Belbekhouche, Noureddine Bousserrhine, Vanessa Alphonse, Benjamin Carbonnier
article
, Elsevier, 2019, 95, pp.219 - 227. ⟨10.1016/j.foodhyd.2019.04.037⟩

Tutelles

Membre de

RECYLUSE : Présentation

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Présentation du programme RECYLUSE : La recyclerie du futur : "living labs" de la réutilisation et de reconception

Le projet RECYLUSE vise à favoriser la transition écologique, économique et sociale vers l’économie circulaire par la promotion de la réparation et de la réutilisation en analysant les représentations des acteurs et singulièrement celles des usagers et en structurant une solution partenariale qui puissent lever les résistances et difficultés identifiées.

Le projet cherche d’abord à comprendre les déterminants et résistances des usagers/non usagers vis-à-vis des activités de réparation et des objets réparés et ensuite à identifier des modalités de conception adaptées à la réparation des produits. En effet la réparation peut être freinée par la conception de certains biens qui empêchent ou freinent la réparation. En termes opérationnels, il s’agit de répondre aux questions suivantes :

  • De quelle manière faire adhérer les consommateurs de produits manufacturés dont les profils sont différents ?
  • Comment mieux les intégrer sur les réseaux de réparation/réutilisation ?
  • Comment stimuler la collaboration d’acteurs hétérogènes dans le cadre de living labs ?
  • Comment mieux outiller la prise de décision autour de structuration de « réseaux territoriaux de réparation » ?

RECYLUSE s’appuie sur deux études de cas afin de mieux appréhender ces déficits de légitimité (par le recours à des questionnaires, des observations et des entretiens semi-directifs avec les représentants des recycleries, les pouvoirs publics, les usagers et non utilisateurs) pour ensuite créer des “living labs” sur les deux territoires, intégrant des professionnels de la réparation/réutilisation, des concepteurs et des utilisateurs. Ces “living labs” permettent l’échange de savoir-faire et de savoirs entre les parties impliquées. Ils semblent être une modalité adéquate pour modifier des représentations et ainsi débloquer certaines résistances et créer des pistes d’innovation territoriale. Sera réalisée concomitamment une étude sur les motivations de chaque acteur, son intégration au collectif, sa capacité à transmettre ses compétences et à collaborer pour améliorer la réparabilité des produits.

Recyclerie Pontcharra
Julie Gobert, Leesu, ENPC

Cette recherche doit in fine permettre aux opérateurs existants et aux collectivités de trouver des modalités de meilleure appropriation des projets par les usagers (feuille de route partagée pour la recyclerie du futur qui inclue les usagers/non usagers, concepteurs, pouvoirs publics ; caractérisation des biens et des pratiques) en étant attentifs à la durabilité du processus (élaborer un modèle d’affaire viable et innovant, faire participer les consommateurs, créer de la valeur territoriale, diminuer les impacts environnementaux négatifs de nos modes de consommation).

Réunion de travail à Montmelian
Julie Gobert, Leesu, ENPC

Ce projet se situe à l’intersection de trois enjeux soulevés par l’appel Transition écologiques, économiques et sociale de l’ADEME :

  • faciliter le passage de l’hyperconsommation à une consommation moins impactante en qualité et en quantité (meilleure considération des activités de réparation et des objets issus du processus),
  • mieux associer le consommateur à la gestion des déchets,
  • et permettre la transition d’initiatives isolées portées essentiellement par des associations, soutenues à des collectivités (niche) à une démarche ancrée dans l’économie et les systèmes locaux (réseaux territoriaux de réparation).
Communauté Emmaüs
Julie Gobert, Leesu, ENPC

Rapport final de RECYLUSE

Financement  : ADEME

Co-financement  : Région Nouvelle Aquitaine

Partenaires scientifiques  :

  • Leesu,
  • APESA (Centre technologique au service des transitions)

Partenaires institutionnels  :

Contacts :