Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
723.
titre
Urban pathways of biocides towards surface waters during dry and wet weathers: Assessment at the Paris conurbation scale
auteur
Claudia Paijens, Adèle Bressy, Bertrand Frère, Damien Tedoldi, Romain Mailler, Vincent Rocher, Pascale Neveu, Régis Moilleron
article
, Elsevier, 2021, 402, pp.123765. ⟨10.1016/j.jhazmat.2020.123765⟩
titre
The NORMAN Association and the European Partnership for Chemicals Risk Assessment (PARC): let's cooperate!
auteur
Valeria Dulio, Jan Koschorreck, Bert van Bavel, Paul van den Brink, Juliane Hollender, John Munthe, Martin Schlabach, Reza Aalizadeh, Marlene Agerstrand, Lutz Ahrens, Ian Allan, Nikiforos Alygizakis, Damia’ Barcelo’, Pernilla Bohlin-Nizzetto, Susanne Boutroup, Werner Brack, Adèle Bressy, Jan Christensen, Lubos Cirka, Adrian Covaci, Anja Derksen, Genevieve Deviller, Milou Dingemans, Magnus Engwall, Despo Fatta-Kassinos, Pablo Gago-Ferrero, Félix Hernández, Dorte Herzke, Klara Hilscherova, Henner Hollert, Marion Junghans, Barbara Kasprzyk-Hordern, Steffen Keiter, Stefan Kools, Anneli Kruve, Dimitra Lambropoulou, Marja Lamoree, Pim Leonards, Benjamin Lopez, Miren Lopez de Alda, Lian Lundy, Jarmila Makovinská, Ionan Marigómez, Jonathan Martin, Brendan Mchugh, Cécile Miège, Simon O’toole, Noora Perkola, Stefano Polesello, Leo Posthuma, Sara Rodriguez-Mozaz, Ivo Roessink, Pawel Rostkowski, Heinz Ruedel, Saer Samanipour, Tobias Schulze, Emma Schymanski, Manfred Sengl, Peter Tarábek, Dorien ten Hulscher, Nikolaos Thomaidis, Anne Togola, Sara Valsecchi, Stefan van Leeuwen, Peter von der Ohe, Katrin Vorkamp, Branislav Vrana, Jaroslav Slobodnik
article
, 2020, 32 (1), ⟨10.1186/s12302-020-00375-w⟩
titre
Transfer dynamics of macroplastics in estuaries – New insights from the Seine estuary: Part 2. Short-term dynamics based on GPS-trackers
auteur
R. Tramoy, J. Gasperi, L. Colasse, M. Silvestre, P. Dubois, C. Noûs, B. Tassin
article
, Elsevier, 2020, 160, pp.111566. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.111566⟩
titre
Can participatory approaches strengthen the monitoring of cyanobacterial blooms in developing countries? Results from a pilot study conducted in the Lagoon Aghien (Ivory Coast)
auteur
Veronica Mitroi, Kouadio Chrislain Ahi, Pierre-Yves Bulot, Fulbert Tra, José -Frédéric Deroubaix, Mathias Ahoutou, Catherine Quiblier, Mariatou Koné, Julien Kalpy, Jean-François Humbert
article
, Public Library of Science, 2020, 15 (9), pp.e0238832. ⟨10.1371/journal.pone.0238832⟩
titre
Modeling Soil Moisture Redistribution and Infiltration Dynamics in Urban Drainage Systems
auteur
Jérémie Sage, Emmanuel Berthier, Marie-Christine Gromaire
article
, American Society of Civil Engineers, 2020, 25 (9), pp.04020041. ⟨10.1061/(ASCE)HE.1943-5584.0001978⟩

Tutelles

Membre de

Académie d’Agriculture : médaille d’argent à Fabien Esculier

par Daniel Thevenot - publié le , mis à jour le

Remise de la médaille d’argent de l’Académie d’agriculture de France à Fabien Esculier le 26 septembre 2018 pour les travaux effectués pendant sa thèse

Fabien Esculier, chercheur et coordinateur du programme de recherche OCAPI (Optimisation des cycles Carbone, Azote et Phosphore en ville) de l’École des ponts ParisTech, vient de recevoir la médaille d’argent de l’Académie d’Agriculture de France pour ses recherches sur le recyclage des urines humaines en engrais. Elle lui a été décernée par Bertrand Hervieu, président de l’Académie, Gérard Tendron, son secrétaire perpétuel et Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, président d’honneur de l’Académie. Cette médaille est destinée à récompenser une thèse de grande qualité, dont l’analyse est réalisée et publiée par l’Académie d’Agriculture de France.

Un nouvel éclairage scientifique qui rouvre des champs de débats quasiment disparus depuis un siècle

Fabien Esculier, chercheur à l’École des Ponts ParisTech, a apporté un éclairage nouveau sur la gestion de l’urine humaine en l’abordant sous l’angle de la transition écologique. En effet, l’urine concentre l’essentiel des éléments excrétés par le corps humain : sa collecte en vue de produire des engrais, très largement pratiquée à Paris au XIXe siècle, pourrait ouvrir la voie à une nouvelle économie circulaire. L’urine n’est pas un déchet mais une ressource actuellement délaissée.

Le programme OCAPI, porté au sein du Leesu (Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains), vise à étudier et accompagner les évolutions possibles des systèmes alimentation/excrétion urbains et plus particulièrement des modalités de gestion des urines humaines. Le tout-à-l’égout présente de nombreux avantages qui ont favorisé sa diffusion au XXe siècle en France, jusqu’à devenir la solution dominante de gestion des urines en ville. Toutefois, il présente aussi de nombreux inconvénients : en particulier, il ne permet pas aujourd’hui de valoriser les principales ressources présentes dans l’urine. Le programme OCAPI cherche ainsi à rouvrir, à l’aune des impératifs de la transition écologique, le débat dont le tout-à-l’égout a fait l’objet au XIXe siècle en France.

Une ressource insoupçonnée, fondamentalement renouvelable

Alors que l’agriculture actuelle dépend d’engrais dont la production consomme des ressources non renouvelables, la collecte sélective des urines pourrait permettre de disposer d’une ressource salubre et renouvelable, et de retrouver une réciprocité entre villes et campagne. Elle questionne aussi plus fondamentalement l’évolution nécessaire de nos systèmes de gestion de l’alimentation et de l’excrétion, en recréant un lien perdu entre ces deux besoins physiologiques fondamentaux et en ouvrant la voie vers une plus grande sobriété, une plus faible pollution et une meilleure circularité.

Par rapport à nos voisins européens, la France n’a que très récemment investi ce champ mais les recherches et réalisations se développent rapidement. Plusieurs réalisations existent déjà à petite échelle et des réalisations de plus grande échelle devraient bientôt voir le jour.

A lire :

A voir :

Retrouvez également ci-dessous en vidéo une présentation des travaux menés pendant sa thèse par Fabien Esculier aux Rencontres 2018 du Réseau de l’assainissement écologique :

Voir en ligne : Communiqué de presse