Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
720.
titre
Urban pathways of biocides towards surface waters during dry and wet weathers: Assessment at the Paris conurbation scale
auteur
Claudia Paijens, Adèle Bressy, Bertrand Frère, Damien Tedoldi, Romain Mailler, Vincent Rocher, Pascale Neveu, Régis Moilleron
article
, Elsevier, 2021, 402, pp.123765. ⟨10.1016/j.jhazmat.2020.123765⟩
titre
The NORMAN Association and the European Partnership for Chemicals Risk Assessment (PARC): let's cooperate!
auteur
Valeria Dulio, Jan Koschorreck, Bert van Bavel, Paul van den Brink, Juliane Hollender, John Munthe, Martin Schlabach, Reza Aalizadeh, Marlene Agerstrand, Lutz Ahrens, Ian Allan, Nikiforos Alygizakis, Damia’ Barcelo’, Pernilla Bohlin-Nizzetto, Susanne Boutroup, Werner Brack, Adèle Bressy, Jan Christensen, Lubos Cirka, Adrian Covaci, Anja Derksen, Genevieve Deviller, Milou Dingemans, Magnus Engwall, Despo Fatta-Kassinos, Pablo Gago-Ferrero, Félix Hernández, Dorte Herzke, Klara Hilscherova, Henner Hollert, Marion Junghans, Barbara Kasprzyk-Hordern, Steffen Keiter, Stefan Kools, Anneli Kruve, Dimitra Lambropoulou, Marja Lamoree, Pim Leonards, Benjamin Lopez, Miren Lopez de Alda, Lian Lundy, Jarmila Makovinská, Ionan Marigómez, Jonathan Martin, Brendan Mchugh, Cécile Miège, Simon O’toole, Noora Perkola, Stefano Polesello, Leo Posthuma, Sara Rodriguez-Mozaz, Ivo Roessink, Pawel Rostkowski, Heinz Ruedel, Saer Samanipour, Tobias Schulze, Emma Schymanski, Manfred Sengl, Peter Tarábek, Dorien ten Hulscher, Nikolaos Thomaidis, Anne Togola, Sara Valsecchi, Stefan van Leeuwen, Peter von der Ohe, Katrin Vorkamp, Branislav Vrana, Jaroslav Slobodnik
article
, 2020, 32 (1), ⟨10.1186/s12302-020-00375-w⟩
titre
Transfer dynamics of macroplastics in estuaries – New insights from the Seine estuary: Part 2. Short-term dynamics based on GPS-trackers
auteur
R. Tramoy, J. Gasperi, L. Colasse, M. Silvestre, P. Dubois, C. Noûs, B. Tassin
article
, Elsevier, 2020, 160, pp.111566. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.111566⟩
titre
Despite great expectations in the Seine River Basin, the WFD did not reduce diffuse pollution
auteur
Gabrielle Bouleau, Rémi Barbier, Marie-Pierre Halm-Lemeille, Bruno Tassin, Arnaud Buchs, Florence Habets
article
, Water Alternatives Association (Montpellier), 2020, 13 (3), pp.534-555
titre
Can participatory approaches strengthen the monitoring of cyanobacterial blooms in developing countries? Results from a pilot study conducted in the Lagoon Aghien (Ivory Coast)
auteur
Veronica Mitroi, Kouadio Chrislain Ahi, Pierre-Yves Bulot, Fulbert Tra, José -Frédéric Deroubaix, Mathias Ahoutou, Catherine Quiblier, Mariatou Koné, Julien Kalpy, Jean-François Humbert
article
, Public Library of Science, 2020, 15 (9), pp.e0238832. ⟨10.1371/journal.pone.0238832⟩

Tutelles

Membre de

Fouché Olivier

Maître de conférences - Conservatoire national des arts et métiers

Chercheur associé au LEESU

Contact  : olivier.fouche@enpc.fr

Téléphone : 01 40 27 24 27

Fax : 01 58 80 86 01

Le Cnam, Département "Construction et Energétique", Case courrier n°40

2, rue Conté, 75003 Paris

(Métro Arts et Métiers)

Documents scientifiques et pédagogiques

Thèmes de recherche

  • Ma thématique initiale de recherche, traitée dans le prolongement de mon doctorat (2000), est la modélisation multi-échelle de la géométrie des milieux discontinus et des écoulements dans les aquifères fissurés, ce qui inclut l’étude des réseaux de fractures à l’échelle d’un ouvrage de génie civil ou d’un territoire. Je continue à travailler en pointillé sur ce thème.
  • J’ai développé une nouvelle thématique au cours du premier plan quadriennal du LEESU, qui s’est poursuivie au cours du second quadriennal sous la forme du projet ANCRES, Assainissement non collectif : rétention et épuration par les sols, que j’ai coordonné pour le programme GESSOL (ADEME et MEDDE) : investigation expérimentale de l’infiltration et la modélisation couplée des écoulements superficiels et souterrains. La principale application en a été l’instrumentation d’un site pilote dans l’Yonne pour comprendre le fonctionnement d’un filtre à sable effectuant le traitement des eaux usées d’une habitation (assainissement non collectif). Ce filtre a été construit dans la masse d’un sol hétérogène riche en cailloux et l’eau traitée s’infiltre jusqu’à la nappe phréatique. Mais ce projet a développé bien d’autres aspects, depuis l’émergence d’une politique publique dans la protection de l’environnement et de la santé jusqu’à l’assistance au SPANC grâce à la valorisation des bases de données pédologiques et l’aide à l’usager sous forme d’un web-SIG.

Recherches actuelles

Dans la continuité du projet ANCRES, j’ai participé au montage du projet CEZURES, Continuité Ecologique : Zones hUmides et Restauration Ecologique dans le bassin de la Sarthe, inscrit dans les Contrats régionaux de bassin versant des régions Pays de la Loire et Basse-Normandie de 2014 à 2016, coordonné par le Cnam, où je travaille sur le cycle hydrologique des zones humides de la Sarthe. On y étudie, toujours de façon expérimentale, les processus explicatifs des variations de la nappe de deux zones humides naturelles. La question centrale est de faire la part entre l’influence des échanges aquifère / rivière, de l’infiltration et de l’évapotranspiration. Ce projet se déroule actuellement sous forme d’un post-doc au Cnam.

Toujours dans ce thème, j’ai participé au montage du projet REFUJ, Reconversion d’une friche urbaine en jardin, financé par le programme PICRI (Ile-de-France) coordonné par l’UPEC. J’y mène une action sur la mobilité des métaux et des HAP sous l’effet de l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol pollué d’une friche urbaine en bordure de Seine, avec l’aide d’un stagiaire, en collaboration avec Martin Seidl et Julien Le Roux.

C’est également dans la poursuite de ce thème que s’inscrit ma participation au comité de pilotage de la thèse (contrat CIFRE entre LEESU et SEPIA) de Damien Tedoldi sur la modélisation du profil des contaminants (métaux) dans le substrat des bassins d’infiltration des eaux pluviales en milieu urbain.

Afin de donner plus d’espace à cette thématique au sein du LEESU, une discussion commence au sein du laboratoire pour faire émerger un thème, transversal aux 3 axes, sur les problématiques d’environnement touchant aux sols. Un rapprochement du LEESU avec une unité de recherche spécialisée dans la biodiversité dans les sols est en perspective.

Ma thématique actuelle au LEESU est l’étude des variations de la nappe phréatique en fonction des fluctuations météorologiques et de la géométrie du tissu urbain qui conditionne le ruissellement et l’infiltration. Je mène une activité de recherche adaptée aux objectifs de développement durable des services techniques d’une zone urbaine ou péri-urbaine, dans les régions de Paris et de Nice, notamment en collaboration avec l’Ecole Polytech de l’université de Nice dans le projet AQUAVAR. Ce thème concerne directement les services d’assainissement et d’alimentation en eau potable pour la gestion de leur patrimoine et des risques urbains associés à l’eau. Il se décline dans les relations entre les nappes et les ouvrages, ce qui inclue les plans d’eau (lacs ou bassins artificiels) dans la continuité du projet PULSE aussi bien que les réseaux enterrés, avec une priorité donnée à une approche par la modélisation hydrodynamique.

Au-delà du milieu urbain, et en relation avec un ancien doctorant Théodore Koffi YAO, je m’investis dans les problématiques de la gestion décentralisée de l’eau et de l’assainissement et des pollutions diffuses des nappes. Cette thématique donne lieu à l’organisation d’une session pour le prochain congrès international d’hydrogéologie qui aura lieu en France, à Montpellier, en septembre 2016, et dont l’annonce suit ci-dessous :

Enseignement actuel

Mon activité pédagogique au cours de ces 12 années au Cnam, à la chaire de Géotechnique, a consisté en enseignement en salle et sur le terrain, en encadrement de projets d’élèves ingénieurs et participation aux jurys de soutenance, ainsi qu’en développement de contenu et de support pédagogique pour la formation ouverte à distance (FOD). En créant des liens avec la profession dans le domaine de l’eau et de l’environnement, j’ai accentué la coloration métier de la formation dispensée au Cnam tout en conservant un caractère fondamental à un enseignement qui doit rester diplômant. J’assure un volume de 250 heures en équivalent TD en moyenne, soit un volume effectif devant élèves de 310 heures environ, principalement en cours du soir et le weekend.

Je suis en charge de 6 UE (unités d’enseignement) de 6 ECTS « hors temps ouvrable ». Les disciplines traitées sont

  • l’hydrologie,
  • la géologie et la géochimie,
  • l’hydrogéologie,
  • la pédologie, et les applications concernent l’assainissement,
  • la géotechnique,
  • le VRD.

Je fais participer à ces modules des enseignants d’autres départements du Cnam, en Matériaux et en Génie analytique et des enseignants d’autres établissements, notamment AgroCampus Ouest en pédologie. Des liens vers mes fiches d’enseignement sont donnés dans ma page personnelle sur ce site.

Parcours professionnel

  • Depuis Octobre 2007 : Chercheur associé au LEESU.
  • Depuis Octobre 2004 : Maître de conférences au Cnam (Chaire de Géotechnique, puis Département de Construction et Énergétique), Paris.
  • Septembre 2003 – Septembre 2004 : Attaché de recherche contractuel de l’ENSMP (équipe commune aux centres de Géostatistique et de Géotechnique, en Modélisation de réservoirs), Fontainebleau.
  • Octobre 2001 – Juillet 2003 : Chargé de recherche contractuel du LCPC (Division MSRGI), Paris.
  • Janvier 2000 – Août 2001 : Assistant temporaire d’enseignement et de recherche à l’USTL (équipe Géologie et Environnement), Lille.
  • Septembre 1996 – Décembre 1999 : Bourse de doctorat de l’ENPC. Recherche : Caractérisation géologique et modélisation géométrique 3D des réseaux de fracturation d’un massif granitique reconnu par forages carottés. Thèse sous contrat ANDRA-ARMINES, Centre de Géologie de l’Ingénieur (ENPC-ENSMP).
  • Février – Juillet 1996 : Stage de recherche de DEA Géomatériaux, UMLV-ENPC. Recherche : Rhéologie des boues de forage au tunnelier, étude des synergies argile - polysaccharide - tensioactif. Convention avec la société Rhône-Poulenc Recherches, Aubervilliers, Seine-Saint-Denis.

Responsabilités collectives

Mes responsabilités ne concernent pas le LEESU mais mon établissement principal, le Cnam. Elles sont de l’ordre du fonctionnement quotidien et ne sont pas rémunérées.

  • Chaque année, j’assure une vingtaine d’heures de permanence au mois de septembre au forum d’orientation pour l’entretien individuel avec les auditeurs du Cnam.
  • Je gère les dossiers de VES, validation des études supérieures, pour les élèves du parcours Aménagement et environnement dont je suis responsable pour le diplôme d’ingénieur Cnam en Construction et Energétique. Je suis membre occasionnel du pré-jury de VAE, validation des acquis de l’expérience, pour le diplôme d’ingénieur Cnam.
  • J’ai en charge la gestion du matériel de la salle de TP de géologie et du laboratoire d’hydrochimie. Jouant le rôle de correspondant Hygiène et Sécurité, je prends l’initiative des travaux d’amélioration des locaux. J’ai entrepris la réorganisation de notre centre de documentation avec intégration de notre fonds dans le SUDOC.

Ces tâches ont nécessité de créer et d’entretenir des relations de travail avec les services communs du Cnam, tels le STB (Service technique des bâtiments), le SI (Service intérieur), la DNF (Direction nationale des formations), et la Bibliothèque centrale.

Production depuis 2008 sur HAL-ENPC, classée par type