Rechercher


Tutelles

Partenaires

Accueil > Actualités > À la une en dehors du Leesu

Vocabulaire des énergies renouvelables - Journal Officiel du 26 mai 2018

par Daniel Thevenot - publié le

Publication le 26 mai 2018 au Journal Officiel de termes relatifs aux énergies renouvelables

Dans le cadre de la Commission d’Enrichissement de la Langue Française (CELF) du Ministère de la Culture, le Collège d’experts de terminologie de l’environnement et du développement durable a élaboré une liste de termes qui a été publiée au Journal Officiel du 26 mai 2018. Cette liste comporte de nombreux termes relatifs aux énergies renouvelables :

  • bioénergie, n.f.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Énergie obtenue à partir de la biomasse.
    • Note : La bioénergie peut provenir directement de la biomasse, ou de biocombustibles, de biocarburants ou de biogaz tirés de la biomasse.
    • Voir aussi : biocarburant, biocombustible, biogaz, biométhane, centrale à biomasse.
    • Équivalent étranger : bioenergy.
    • Attention : Cette publication annule et remplace celle du Journal officiel du 15 décembre 2013.
  • biogaz, n.m.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Mélange gazeux contenant essentiellement du méthane et du dioxyde de carbone, qui est produit par digestion anaérobie.
    • Note :
      • 1. L’intérêt énergétique du biogaz réside dans le méthane qu’il contient.
      • 2. Le « biogaz » doit être distingué du « gaz naturel ».
      • 3. Le biogaz est couramment produit à partir de boues de stations d’épuration, ainsi que de déchets agricoles et urbains.
    • Voir aussi : bioénergie, biométhane, centrale à biomasse, digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : biogas.
  • biométhane, n.m.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Biogaz épuré de façon à conserver principalement le méthane.
    • Note : Le biométhane, produit à faible débit, en provenance notamment d’une station d’épuration, d’une exploitation agricole ou d’un site de stockage de déchets organiques, peut être injecté dans le réseau de transport et de distribution de gaz naturel.
    • Voir aussi : bioénergie, biogaz.
    • Équivalent étranger : biomethane.
  • biométhane pour véhicules
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Biométhane comprimé pour être utilisé comme carburant dans des véhicules.
    • Note : On trouve aussi le terme « bio-GNV », abréviation de « biogaz naturel pour véhicules », qui est déconseillé.
    • Voir aussi : biométhane, gaz naturel comprimé.
    • Équivalent étranger : -
  • centrale à biomasse
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Installation qui produit de l’énergie thermique et électrique par combustion de biomasse ou de biogaz.
    • Voir aussi : bioénergie, biogaz, biométhane.
    • Équivalent étranger : biomass power plant.
  • codigestion anaérobie
    • Forme abrégée : codigestion, n.f.
    • Domaine : ENVIRONNEMENT-AGRICULTURE.
    • Définition : Digestion anaérobie d’un mélange de biomasse de différentes natures.
    • Note : La biomasse soumise à la codigestion anaérobie peut provenir, par exemple, de produits de culture agricole ou de résidus végétaux.
    • Voir aussi : digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : codigestion.
  • digestat, n.m.
    • Domaine : ENVIRONNEMENT-AGRICULTURE.
    • Définition : Matière résiduaire organique qui subsiste après la digestion anaérobie.
    • Note : Le digestat peut être traité pour être utilisé comme amendement ou engrais.
    • Voir aussi : digesteur, digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : digestate.
  • digesteur, n.m.
    • Domaine : ENVIRONNEMENT-AGRICULTURE.
    • Définition : Réacteur où s’opère la digestion anaérobie.
    • Note :
      • 1. Le digesteur est utilisé pour traiter principalement des déchets organiques.
      • 2. On trouve aussi, dans l’usage, le terme « méthaniseur », qui met l’accent sur la production de méthane.
    • Voir aussi : digestat, digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : digester, digestor.
  • digestion anaérobie
    • Domaine : ENVIRONNEMENT-AGRICULTURE.
    • Définition : Décomposition de biomasse à forte teneur en matière organique en biogaz par l’action de microorganismes et en l’absence d’oxygène gazeux.
    • Note : La digestion anaérobie se produit naturellement ou est réalisée dans un digesteur.
    • Voir aussi : codigestion anaérobie, digestat, digesteur, méthanisation.
    • Équivalent étranger : anaerobic digestion.
  • électricité d’origine renouvelable
    • Forme abrégée : électricité renouvelable.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables.
    • Note : Les sources d’énergie renouvelables sont principalement l’éolien, le solaire, l’hydraulique, la géothermie et la biomasse.
    • Voir aussi : bioénergie, développement durable.
    • Équivalent étranger : renewable electricity.
  • méthanation, n.f.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Procédé physicochimique qui consiste à produire du méthane par réaction de l’hydrogène avec du monoxyde ou du dioxyde de carbone.
    • Voir aussi : méthanisation.
    • Équivalent étranger : methanation.
  • méthanisation, n.f.
    • Domaine : ENVIRONNEMENT-AGRICULTURE.
    • Définition : Dernière phase de la digestion anaérobie, destinée à produire du méthane.
    • Note : Le terme « méthanisation » est parfois utilisé pour désigner la totalité du processus de digestion anaérobie.
    • Voir aussi : codigestion anaérobie, digestat, digesteur, digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : -
  • potentiel méthanogène de biomasse
    • Forme abrégée : potentiel méthanogène.
    • Domaine : ÉNERGIE-ENVIRONNEMENT.
    • Définition : Quantité maximale de méthane pouvant être obtenue par digestion anaérobie d’une biomasse donnée.
    • Note : Le potentiel méthanogène de la biomasse considérée varie en fonction de la composition de celle-ci.
    • Voir aussi : biogaz, digestion anaérobie.
    • Équivalent étranger : methanogenic potential, methanogenic potential of biomass.

Extrait du Journal officiel du 26 mai 2018

Cette liste de termes fait suite à une publication, le 15 janvier 2017, de termes sur l’eau.

Qu’est-ce que le dispositif d’enrichissement de la langue française ?

Ce dispositif interministériel, composé de groupes d’experts et de partenaires institutionnels tels des représentants des Académies et de l’Afnor, est chargé de proposer des termes français et définitions en lieu et place de termes étrangers pour nommer les réalités nouvelles et les innovations technologiques. Leurs propositions, une fois validées par la Commission d’enrichissement de la langue française et par l’Académie française, donnent lieu à la parution de listes de termes et définitions au Journal officiel de la République française. L’usage de ces termes est recommandé à tous et s’impose aux services de l’État. Versés dans la base FranceTerme, les termes et définitions constituent une mine de connaissances pour les spécialistes (traducteurs, journalistes, lexicographes) comme pour le grand public.

Le collège d’experts de terminologie en environnement et développement durable est présidé par Eric Binet associé à Patrick Février, haut fonctionnaire chargé de la terminologie et de la langue française au Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Qu’est-ce que FranceTerme ?

Une base terminologique actualisée en permanence contenant plus de 7 000 termes français parus au Journal officiel et recommandés à tous (http://franceterme.culture.fr/FranceTerme/).

Un site consacré aux termes parus au Journal officiel de la République française et dont l’usage est recommandé à tous. Ces termes couvrent l’ensemble des grands domaines scientifiques et techniques : économie et finances, environnement, santé, sports.

FranceTerme vous permet :

  • de rechercher l’équivalent français d’un terme étranger comme big data, pure player, hashtag ou gold plating
  • de consulter la définition d’un terme français ou anglais
  • d’obtenir la liste des termes publiés dans un domaine donné
  • de vous abonner pour être informé par courriel des termes nouveaux publiés au JO
  • de déposer dans la boîte à idées des demandes ou suggestions de termes qui n’ont pas encore d’équivalents français.

Sur le site FranceTerme (rubrique Librairie) vous pouvez également télécharger ou demander à recevoir gratuitement les vocabulaires et dépliants (en écrivant à l’adresse).


Pour tout renseignement relatif à cette publication du Vocabulaire des énergies renouvelables ou du Dispositif d’Enrichissement de la Langue française, vous pouvez vous adresser à Daniel Thévenot.