Rechercher


Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
713.
titre
Benefits of ozonation before activated carbon adsorption for the removal of organic micropollutants from wastewater effluents
auteur
Ronan Guillossou, Julien Le Roux, Stephan Brosillon, Romain Mailler, Emmanuelle Vulliet, Catherine Morlay, Fabrice Nauleau, Vincent Rocher, Johnny Gasperi
article
, Elsevier, 2020, 245, pp.125530. ⟨10.1016/j.chemosphere.2019.125530⟩
titre
Determination of Source and Control Factors of Trace Metals (Cd, Zn, Cu, Cr, Ni and Pb) Bioaccumulation in Tilapia Fish of the Ebrié Lagoon (Côte d'Ivoire)
auteur
Lou Brou Cécile Kouamé, Natchia Aka, Emile Bolou-Bi, Bi Tié Albert Goula, Alexandre Livet, Clarisse Balland-Bolou-Bi
article
, Alkhaer, UK, 2020, ⟨10.18483/ijSci.2276⟩
titre
Influence of the properties of 7 micro-grain activated carbons on organic micropollutants removal from wastewater effluent
auteur
Ronan Guillossou, Julien Le Roux, Romain Mailler, Catherine Morlay, Emmanuelle Vulliet, Fabrice Nauleau, Vincent Rocher, Johnny Gasperi
article
, Elsevier, 2020, 243, pp.125306. ⟨10.1016/j.chemosphere.2019.125306⟩
titre
A first estimation of uncertainties related to microplastic sampling in rivers
auteur
Antoine Bruge, Marius Dhamelincourt, Laurent Lanceleur, Mathilde Monperrus, Johnny Gasperi, Bruno Tassin
article
, Elsevier, 2020, pp.137319. ⟨10.1016/j.scitotenv.2020.137319⟩
titre
Transfer dynamic of macroplastics in estuaries ? New insights from the Seine estuary: Part 1. Long term dynamic based on date-prints on stranded debris
auteur
Romain Tramoy, Johnny Gasperi, Laurent Colasse, Bruno Tassin
article
, Elsevier, 2020, p. 110894. ⟨10.1016/j.marpolbul.2020.110894⟩

Tutelles

Membre de

Adler Emmanuel

Docteur – Leesu - ENPC

1. Contact

Contact : aconsult(AT)wanadoo.fr

Adresse professionnelle : Cabinet ACONSULT, 116 rue Pierre Dumond, 69290 Craponne

Téléphone professionnel : 06 72 76 0884

Researchgate

Linkedin

Site web professionnel

2. Thèmes de recherche

  • Histoire de l’assainissement et des techniques de traitement des eaux. Il est question de comprendre les déterminants de l’évolution des systèmes d’assainissement, depuis les sanitaires dans la sphère privée, jusqu’au devenir des boues d’épuration, résidu final du petit cycle de l’eau.
  • Valorisation des résidus organiques. Élément clef de la notion d’économie circulaire et thématique partagée par les techniciens de l’assainissement et par ceux de la gestion des déchets, la question des résidus organiques, valorisables par compostage, méthanisation, voire incinération, mais également l’élevage d’insectes, mobilise de nombreux acteurs et met en œuvre des techniques très variées. Il est question d’étudier ce secteur sous l’angle technique mais également social.
  • Évolution des réglementations dans le domaine de la gestion des eaux et des déchets. Soumis à des pressions croissantes de nombreux acteurs publics et privés, alimentés par des crises souvent difficiles à gérer, les législateurs ont, jusqu’à présent, sévérisé les normes de qualité en assainissement pour les rejets liquides, les boues d’épuration, mais également celles applicables aux fumées des incinérateurs de déchets et enfin à la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine. La question est d’analyser cette dynamique au regard des coûts et bénéfices.

3. Recherches en cours

Mon projet de thèse d’histoire s’interroge sur les tenants et aboutissants de la gestion des déjections humaines, considérées depuis la fin du XVIIIe s. jusqu’au début du XXe s. à Lyon. Il explore un large champ incluant le travail et la santé des vidangeurs jusqu’au développement des premières stations d’épuration. Il s’inscrit dans la mouvance de récentes recherches sur l’histoire de l’environnement en France, et s’appuye sur divers travaux associant techniques et histoire, dont ceux d’André Guillerme, de Sabine Bales et Laurence Lestel.

Dans le champ de l’assainissement, mais également de l’agriculture et de l’industrie, le travail proposé s’intéresse à l’évolution des organisations et pratiques associées à la question, a priori peu digne d’intérêt, du devenir des excréments humains, en un lieu précis et sur une période bornée. Si les opérations actuelles de gestion des boues d’épuration mettent en œuvre des technologies complexes, si les contraintes règlementaires et fiscales se caractérisent par leur degré croissant de complexité, les enjeux contrôlant l’histoire de ces infectes immondices, sont contraints par un nombre limité de solutions finales (dispersion par retour au sol, destruction thermique ou biologique, enfouissement).

Dans cette perspective, la prise en compte des risques (physiques, politiques et financiers) dans le processus décisionnel de gestion de ces immondices constitue le cœur de cette recherche.

La réflexion considérée vise à apporter des réponses, pour la ville de Lyon et quelques autres exemples français et étrangers, aux questions suivantes : engrais reconnu, les immondices intéressent les campagnes quand les villes cherchent à s’en débarrasser. Comment évoluent les relations entre les mondes urbains et ruraux pour recycler les déchets des premiers chez les seconds ? Avec qui et comment se développent les technologies de traitement et pourquoi seules certaines sont appliquées ? Existe-t-il des déterminants permettant d’expliquer la très grande diversité, dans le temps comme dans l’espace, des systèmes d’organisation et de traitement ? Quels rôles jouent les pouvoirs politiques et financiers dans les décisions qui président aux conditions de gestion des immondices ? Depuis la théorie des miasmes et le développement de la chimie jusqu’aux applications industrielles de la bactériologie, l’évolution des controverses scientifiques relatives à la gestion des déjections humaines obéit-elle à des règles ? Et enfin, en quoi l’amnésie technique, des élus comme des techniciens, constitue-t-elle un élément majeur pour comprendre la dynamique de ce marché ?

4. Enseignements actuels

  • Cours Techniques de l’eau : traitement des eaux usées et la gestion des boues d’épuration)
  • Chargé du cours sur la gestion et le traitement des déchets en Master 2 à l’Université Paris 13
  • Chargé du cours sur la gestion des biodéchets en Master 2 à l’Université Pierre et Marie Curie
  • Formateur pour les professionnels de la valorisation des résidus organique

5. Responsabilités collectives

Depuis 2015, Président de l’association RISPO consacrée à la valorisation des déchets organiques.

6. Parcours professionnel

Période Emploi / poste / activité
Depuis 1997 Dirigeant du CABINET ACONSULT, Conseil et Expertise pour la Gestion du cycle des déchets organiques et des effluents
2011-2016 École des Ingénieurs de la Ville de Paris, Responsable du Pôle « eaux & déchets », en temps partiel
1995-1997 CONSULTANT France et Export (BETURE, LOUIS BERGER, OTTO, Office International de l’Eau…)
1995 SAUR - STEREAU (Ingénierie du traitement des eaux usées & potables)
Responsable Commercial International, Paris
1988-1995 SUEZ ENVIRONNEMENT : DEGREMONT (Traitement des Eaux), Chef du Bureau de Représentation, Hanoi - VIETNAM ; Chargé d’Affaires, Bilbao - ESPAGNE ; SUEZ CONSULTING (Nanterre, 92), Chef de Projet (Département Environnement)
Ingénieur d’Études (Département Hydraulique Urbaine) ; Centre de Recherche CIRSEE, Chercheur sur le programme "boues d’épuration"
1986-1988 Association d’agriculture biologique Nature & Progrès : Objecteur de conscience – Service Civil

Production sur HAL-ENPC, classée par type