Rechercher

Dernières publications

--> Url version détaillée , Url version formatée Structure name contains or id is : "409065;155441;135971;102266;212248;578082", Publication type : "('ART')"
743.
titre
Transfer dynamics of macroplastics in estuaries – New insights from the Seine estuary: Part 3. What fate for macroplastics?
auteur
R. Tramoy, Johnny Gasperi, L. Colasse, C. Noûs, B. Tassin
article
, Elsevier, 2021, 169, pp.112513. ⟨10.1016/j.marpolbul.2021.112513⟩
titre
Evaluation of trace metal accumulation in six vegetable crops intercropped with phytostabilizing plant species, in a French urban wasteland
auteur
Xavier Laffray, Kamal Toulaïb, Clarisse Balland-Bolou-Bi, Matthieu Bagard, Luis Leitao, David Huguenot, Vanessa Alphonse, Samir Abbad-Andaloussi, Alexandre Livet, Noureddine Bousserrhine, Juliette Leymarie, Anne Repellin
article
, Springer Verlag, In press, ⟨10.1007/s11356-021-14512-2⟩
titre
The thermal response of small and shallow lakes to climate change: new insights from 3D hindcast modelling
auteur
Francesco Piccioni, Céline Casenave, Bruno J. Lemaire, Patrick Le Moigne, Philippe Dubois, Brigitte Vinçon-Leite
article
, European Geosciences Union, 2021, 12 (2), pp.439-456. ⟨10.5194/esd-12-439-2021⟩
titre
(IM-)MATERIAL FLOW ANALYSIS FRAMEWORK IMPLEMENTATION ON REPAIR AND REUSE INITIATIVES
auteur
Julie Gobert, Romain Allais
article
, EDP Sciences, 2021, 108 (5-6)
titre
Heavy Metal Fluxes in Tropical Urban Forest Soil in Abidjan District (Côte d’Ivoire)
auteur
B. Emile Bolou-Bi, D. Jean Baptiste Ettien, Mireille Pitta, Thierry Philippe Guety, Clarisse Balland-Bolou-Bi
article
, 2021, 10 (02), pp.169-183. ⟨10.4236/jacen.2021.102011⟩

Tutelles

Membre de

Adèle Bressy

Chargée de recherches CR1 - École des Ponts ParisTech

Contact : adele.bressy(AT)enpc.fr

1. Contact

Faculté des sciences et technologies, MSE 307, 61 avenue du Général de Gaulle, 94010 Créteil Cedex

Tel. : + 33 (0)1 82 39 20 81

ORCHiD profile

Profil ResearchGate

2. Thèmes de recherche

  • Réduction à la source des micropolluants domestiques. Sur l’exemple des produits cosmétiques dans le projet Cosmet’eau, je m’intéresse aux sources domestiques de micropolluants et aux moyens de réduire à la source leur émission.
  • Recherche non ciblée de micropolluants dans les eaux urbaines. L’objectif est d’utiliser la spectrométrie de masse haute résolution pour mieux caractériser les eaux urbaines en termes de pollution émergente et d’éventuels produits de dégradation.
  • Émission, transfert et devenir des biocides dans les eaux urbaines.

3. Recherches en cours

Dans le cadre du programme de recherche Cosmet’eau que je porte et qui est financé par l’Agence Française pour la biodiversité et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, j’étudie les changements de pratiques dans les cosmétiques : des lanceurs d’alerte aux impacts sur le milieu récepteur. Dans le projet, chimistes, écotoxicologues, géographes, hydrologues et sociologues travaillent ensemble à évaluer l’impact de ces substances sur l’environnement, étudier les acteurs potentiels de l’alerte et proposer aux collectivités des outils pour lutter contre leur présence dans le milieu récepteur (Bressy et al. 2016).

Dans le cadre du programme OPUR et de la thèse de Claudia Paijens, nous étudions les biocides émis par les bâtiments dans les rejets urbains de temps de pluie et impacts sur la Seine. Après avoir identifié et priorisé les familles de biocides contenus dans les matériaux de construction et leurs sources d’émission, nous souhaitons caractériser les rejets urbains de temps de pluie concernant les biocides sélectionnés. Pour cela, deux étapes ont été identifiées : (i) développer une méthode analytique par UPLC-MS/MS multi-substances et (ii) réaliser des campagnes d’échantillonnage. Le dernier objectif est d’évaluer les rejets de biocides en Seine et l’éventuel impact environnemental par temps de pluie.

Enfin, en collaboration avec Julien Le Roux et dans le cadre de son ANR JCJC WaterOmics et du programme OPUR, nous souhaitons évaluer le potentiel de la spectrométrie de masse haute résolution pour caractériser la contamination en micropolluants des eaux urbaines.

Recherches antérieures

J’ai participé au développement des membranes polymériques comme échantillonneurs passifs pour la surveillance des milieux aquatiques dans la suite du travail de Catherine Lorgeoux (Lorgeoux, 2008). Ces outils sont accumulateurs dans le temps, intégrant les pics de pollution, et permettent de pré-concentrer in situ les contaminants présents à l’état de traces, abaissant les limites de quantification. L’objectif est d’élargir la gamme d’utilisation de cet outil en termes de substances suivies et de milieux étudiés (rivières, lacs, réseaux, stations d’épuration etc.), et de les utiliser pour comprendre la dynamique des micropolluants dans la colonne d’eau.

Au sein du projet ANR Pulse (Lacs périurbains, société et environnement, 2011-2014) qui visait à évaluer les différentes pressions anthropiques qui modifient le statut écologique et sanitaire des lacs d’Île-de-France, j’ai étudié la contamination en micropolluants organiques (HAP, PCB et PBDE). À l’échelle régionale, la contamination en HAP des lacs d’Île-de-France a été cartographiée lors de 3 campagnes estivales sur 50 lacs et comparée avec d’autres paramètres physiques, chimiques et biologiques. À l’échelle locale, les HAP, PCB et PBDE ont été mesurés mensuellement dans le lac de Créteil i) de façon ponctuelle et ii) suivis par échantillonneurs passifs.

En collaboration avec Gilles Varrault et dans le cadre de la thèse de Caroline Soares-Pereira, je me suis intéressée aux interactions entre la matière organique d’origine urbaine et les micropolluants organiques dans le cadre des projets OPUR et Piren-Seine.

Dans le cadre de la thèse de Sifax Zedek que j’ai encadré avec Régis Moilleron, nous avons étudié la Dynamique de polluants émergents (parabènes, triclosan et triclocarban) dans le continuum eaux grises - milieu récepteur.

4. Enseignement actuel

5. Responsabilité collective

  • Membre de la commission d’évaluation des chercheurs du MTES
  • Webmestre du site internet OPUR
  • Animatrice du programme de recherche Cosmet’eau financé par l’ONEMA et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie

Production depuis 2008 sur HAL-ENPC, classée par type