Aux toilettes…et après ?

Le projet « Aux toilettes… et après ? » s’inscrit dans le champ de l’anthropologie environnementale. Il s’agit de s’intéresser à l’émergence de modes d’assainissement écologiques en contexte urbain, en s’interrogeant sur les transformations de l’expérience quotidienne de différents types d’acteurs : d’une part, les citadins dont les urines et matières fécales en viennent à être considérées comme une ressource ; et d’autre part, les acteurs de la filière qui prend aujourd’hui en charge les équipements et services liées au fait de faire ses besoins : de la conception et de l’entretien des toilettes jusqu’au traitement des efflux. Du petit coin au Grand Paris, ce travail vise à articuler les différentes échelles concernées par cette activité prosaïque qui remet en circulation les nutriments ingérés par les citadins lors de leurs repas.

De manière à s’appuyer sur les expériences déjà menées, qu’elles soient contemporaines, ou historiques, cet axe de travail se penche également sur :

– les usages des toilettes conçues comme plus écologiques que les toilettes conventionnelles à chasse d’eau, dans une diversité de contextes (milieu rural, contexte événementiel, espaces naturels protégés…).

– les exemples historiques d’utilisation comme ressource des urines et matières fécales humaines.

Pilotage : Marine Legrand.

Calendrier : 2018- 2020

Financement : Agence de l’Eau Seine Normandie / Ecole des Ponts ParisTech

Appels à témoignage

n°1 : Comment faisait-on chez vos grands parents ?

n°2 : Vous-vous y voyez déjà ?