Présentation

Contexte

Le programme de recherche et action OCAPI vise à étudier et accompagner les évolutions possibles des systèmes alimentation/excrétion urbains. Le Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes urbains (LEESU) en est le porteur principal  depuis son lancement en mars 2015, en partenariat avec plusieurs autres laboratoires de recherche, partenaires et financeurs.

Dans un contexte de transition écologique et solidaire, les modalités de fonctionnement des sociétés urbaines sont amenées à fortement évoluer : le programme OCAPI s’intéresse aux cycles biogéochimiques en ville et en particulier à la gestion des excrétions urbaines de nutriments. Plus spécifiquement, OCAPI participe à réouvrir, un siècle après sa disparition, le débat sur les modalités de gestion des urines et matières fécales en ville et les multiples possibilités de gestion alternatives au tout-à-l’égout, communément appelées séparation à la source.

 

OCAPI 2 (2018 – 2021)

La deuxième phase du programme OCAPI a débuté en mars 2018 pour 3 ans. Elle est structurée en 5 axes  :

1. le volet Métabolisme concerne la soutenabilité des systèmes alimentation/excrétion urbains, du point de vue du métabolisme territorial.

2. le volet Agrocapi les problématiques soulevées par l’appropriation par les acteurs agricoles de nouveaux produits issus de la séparation à la source (en collaboration avec l’INRA) ;

2. le volet Sociocapi se penche sur l’adaptation des différentes techniques de séparation à la source aux différentes typologies urbaines et sociales, et les transformations des savoirs et imaginaires liés aux déchets corporels dans un contexte de transition écologique.

3. Le volet Démonstrateurs a pour objet d’assurer le suivi socio-technique de bâtiments et filières pilotes en émergence.

5.  le volet Animation, enfin, vise à accompagner les acteurs franciliens, français voire plus largement pour la mise en œuvre de séparation à la source.

Les travaux produits au sein du programme sont valorisés via une série de publications académiques et en direction des acteurs de terrain : visiter notre bibliothèque.

 

 

OCAPI 1 (2015 – 2018)

La première phase du programme OCAPI, principalement portée par Fabien Esculier (Leesu) et le comité de pilotage OCAPI, comprenait 5 axes de recherche et d’action :
1. caractérisation des régimes socio-écologiques des villes du monde occidental en termes de systèmes alimentation/excrétion et analyse des limites de leur soutenabilité, avec l’agglomération parisienne comme cas d’étude principal ;

2. analyse des trajectoires socio-écologiques des villes françaises depuis la révolution industrielle ou avant et jusqu’à l’adoption aujourd’hui quasiment monopolistique du triptyque « toilette à chasse d’eau – égout d’eaux résiduaires urbaines – station d’épuration » ;

3. étude des régimes alternatifs de gestion des urines et matières fécales, théoriques, en développement ou déjà mis en oeuvre dans les villes occidentales ;

4. analyse des verrous et leviers de transition des systèmes alimentation/excrétion actuels vers des régimes circulaires

5. aide à l’émergence et accompagnement de projets franciliens de séparation à la source.

La thèse de Fabien Esculier (2018) rassemble une grande partie des résultats la première phase d’OCAPI.

 

image : Susana