La Fondation des Ponts et l’École des Ponts valorisent la séparation à la source

Les villes de demain intègreront-elles pleinement les limites planétaires ? L’objectif n’est pas encore entré dans la Constitution française mais la Fondation des Ponts et l’École des Ponts ont souligné l’intérêt de cet enjeu en décernant cette année leur prix de thèse au travail de Fabien Esculier sur la transition écologique des systèmes alimentation/excrétion urbains (ex-aequo avec Spyros Gidaris). La ville est un sujet sur lequel l’École des Ponts ParisTech s’investit largement, puisque les étudiants qu’elle forme sont destinés à travailler, notamment, dans les secteurs de l’aménagement, de la construction et de l’immobilier. Depuis deux siècles, les ingénieurs des Ponts tels Belgrand, Durand-Claye ou Caquot ont joué un rôle majeur dans les questions relatives à l’eau et aux excrétions humaines en ville.

Visionnez en ligne l’introduction de la soirée de remise des prix ainsi qu’un entretien avec Fabien Esculier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *