# Valoriser l’azote et le phosphore des urines : une Note Rapide de l’Institut Paris Région

L’Institut Paris Région publie sa note rapide de ce mois de juillet en partenariat avec OCAPI.

L’azote et le phosphore, nécessaires à l’agriculture, dépendent aujourd’hui de façon alarmante de ressources fossiles massivement importées. Outre les impacts sur les milieux aquatiques et le climat, c’est une menace énorme et méconnue qui pèse sur la pérennité de notre alimentation. La collecte séparée des urines pour les recycler en engrais est susceptible de répondre à ces enjeux, à condition d’une (r)évolution des systèmes alimentaires et d’assainissement, sans négliger l’acceptabilité sociétale. cette perspective implique de redessiner l’assainissement urbain et son lien au rural. À travers le monde, en France, et désormais en Île-de-France, des acteurs s’engagent dans cette voie.

Valoriser l’azote et le phosphore de l’urine pour une meilleur sécurité écologique et alimentaire. Pruvost-Bouvattier, M., Vialleix, M., Jovéniaux, A., Exculier, F., 2020. Note rapide de l’institut Paris région n°858.

*A noter – Une erreur s’est glissée dans le document. Le lien vers le site du Réseau de l’Assainissement Ecologique est le suivant : https://reseau-assainissement-ecologique.org/

1 réflexion sur “# Valoriser l’azote et le phosphore des urines : une Note Rapide de l’Institut Paris Région”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *